SOCIETE

Bassar 3: le CMS de Kabou rénové et équipé grâce au PAPV 

Dans la commune de Bassar 3, le Centre Médico-Social (CMS) de Kabou a repris les services de soins après les travaux de réhabilitation et son équipement en matériels médicaux. Les travaux de réhabilitation ont été réalisés dans le cadre du Projet d’Appui aux Personnes Vulnérables (PAPV) initié par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé depuis quelques années.

La cérémonie officielle  de reprise des services de soins dans ledit centre a eu lieu le samedi dernier en présence du préfet de Bassar, Colonel  Bonfoh Faré, du maire de Bassar 3, Tchapo Kondi, des chefs traditionnels,  gardiens des us et coutumes,  et  de plusieurs cadres de Bassar, entre autres, Yawanké Waké Gbati,  l’honorable Abira Bonfoh, Tchaboré Hatimi, Bonfoh  Loukouman,  Wadja Alain.

« C’est un geste du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé au profit des populations du canton de Kabou dans la commune de Bassar 3 et de ses environs, qui vient soulager tous les bénéficiaires. Nous lui sommes très reconnaissants pour cela, et nous prions Dieu l’éternel des armées,  pour qu’il garde le président de la république en bonne santé, afin que nous continuions par bénéficier des actions comme celles-ci. Nous invitons la population de Kabou et de tout Bassar à se mobiliser pour soutenir la politique du chef de l’Etat qui nous garantit  la paix la stabilité, le vivre ensemble et le développement », a fait savoir un des cadres.

Le maire de la commune de Bassar 3 a,  au nom de la population,  rendu hommage au chef de l’Etat pour sa politique salvatrice  en faveur des couches les plus vulnérables.

« Il s’agit d’une vision salutaire qui mérité d’’être soutenue. Les populations de la commune 3 de Bassar ne cesseront pas de vous dire un grand merci pour ce cadeau que vous leur avez encore offert », a indiqué Tchapo Kondi.

Il a par ailleurs invité les populations à aider le personnel soignant dans le bon usage du bâtiment et du matériel mis à leur disposition pour leur propre bien.

Outre la rénovation entière du bâtiment, une ambulance, un groupe électrogène et des matériels médicaux ont été mis à la disposition de la formation sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page