ACTUALITÉSOCIETE

Centrale: les CDB impliqués dans la prévention de l’extrémisme violent

Le Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV) en collaboration avec l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a organisé le 23 mars dernier à Sokodé une session de formation et de sensibilisation des comités de développement à la base (CDB) de la région Centrale. L’initiative s’inscrit dans le cadre du projet Cohésion sociale des régions nord du Golfe de Guinée (COSO).

Cette session s’est déroulée également dans chacune des 15 communes de la région. Elle a permis de sensibiliser les CDB sur la prévention de l’extrémisme violent, d’amener ces derniers et les communautés à la base à s’impliquer davantage dans le mécanisme d’alerte, tout en leur expliquant leurs rôles et responsabilités.

Le rôle de l’Etat face à l’extrémisme violent a été aussi abordé ainsi que la présentation du projet COSO.

Le projet COSO, par ses différentes composantes, a pour objectif d’améliorer la collaboration régionale et la résilience socio-économique et climatique des communautés frontalières dans les régions cibles du nord des pays du Golfe de Guinée exposées aux conflits et aux risques climatiques par le biais d’un dialogue régional et d’investissements dans la zone frontalière.

Au Togo, ce projet est financé à hauteur de 60 millions USD par la Banque mondiale pour une durée de 5 ans (2022-2027). Il est piloté par l’ANADEB et couvre 41 cantons frontaliers, dont 37 dans la région des Savanes, 2 dans la région de la Kara et 2 dans la région Centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page