ACTUALITÉSOCIETE

Équité et égalité genre: la gratitude des femmes des Lacs à Faure Gnassingbé

Sandra Johnson, ministre, secrétaire général de la présidence de la République était samedi dernier à Aného dans la préfecture des Lacs où elle a présidé une rencontre d’échanges marquant l’apothéose de la Journée internationale des droits de la femme. La rencontre a connu la présence du ministre de l’accès universel aux soins, Jean-Marie Tessi, des collaborateurs du chef de l’Etat et des représentants des collectivités territoriales.

Le ministre, secrétaire général de la présidence de la République a d’abord transmis aux vaillantes femmes des Lacs, les chaleureuses félicitations du chef de l’Etat pour l’accueil qui lui a été réservé à l’occasion du premier séminaire gouvernemental de l’année qui s’est déroulé la semaine dernière à Aného.

Ce séminaire était consacré à l’analyse des principales réalisations et des défis à relever notamment le renforcement de l’inclusion et l’harmonie sociales.

C’est à raison que Mme Johnson a partagé avec les femmes de la préfecture des Lacs, la vision du chef de l’Etat en matière de promotion des droits de la femme.

Elle a rappelé à cet effet, les efforts du président togolais pour l’autonomisation de la femme.  Du Fonds national de la finance inclusive (FNFI) à l’Assurance maladie universelle (AMU) en passant par le programme Wezou, le code de la famille et le code pénal, des actions concrètes ont été initiées pour assurer l’inclusion sociale et financière de la femme ainsi que l’équité et l’égalité genre.

Au regard des nouveaux défis, le ministre, secrétaire général de la présidence de la République a réaffirmé la détermination du chef de l’Etat, à promouvoir davantage le leadership féminin et à répondre aux préoccupations des femmes, dans une démarche inclusive et participative.

« Le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé accorde une place importante à la femme dans sa politique de développement économique et social. Il est à l’écoute de vos préoccupations et vous apportera toujours des solutions, grâce aux réformes et projets innovants en faveur de la femme », a-t-elle indiqué.

Sandra Ablamba Johnson a invité les femmes des Lacs à s’approprier des réformes et à se mobiliser derrière le chef de l’État dans sa noble politique de promotion des droits de la femme, reconnue et saluée par plusieurs institutions internationales à l’instar de la Banque mondiale dans son dernier rapport « Women Business and Law »

Les femmes des lacs ont eu droit à une séance de formation sur la gouvernance locale, l’autonomisation économique de la femme et l’entrepreneuriat féminin, conformément à la vision du chef de l’État.

Elles ont exprimé leur gratitude au chef de l’Etat pour sa politique sociale et son engagement en faveur des causes de la femme togolaise.

Sandra Johnson, ministre, secrétaire général de la présidence de la République était samedi dernier à Aného (Lacs) où elle a présidé une rencontre d’échanges dans le cadre de la JIF.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page