SOCIETE

JIF 2024: l’APSFD sensibilise les commerçantes sur l’importance de l’épargne

L’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés (APSFD) a organisé jeudi à Lomé une conférence publique à l’endroit des commerçantes venues de 22 marchés du Grand Lomé. La rencontre s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme (JIF). Elle a permis de partager avec les participantes les indicateurs de portée du secteur de microfinance au cours de 2023 au Togo et de les sensibiliser davantage sur l’importance de l’épargne.

« Nous traitons avec un peu plus de 4 millions de bénéficiaires parmi lesquels il y a 70% de femmes. Et quand on parle de la journée internationale des droits de la femme, nous nous sentons concerner. Donc nous avons organisé cette conférence pour partager avec les femmes l’évolution de notre secteur au cours de 2023 et les sensibiliser encore sur l’importance de l’épargne, où est-ce qu’il faut épargner, comment épargner. Nous avons également invité deux compagnies de micro assurance, CIF Assurances-vie de FUCEC Togo et Citoyenne Vie qui ont les entretenues sur les produits de micro assurance », a déclaré Ange Kossivi Ketor.

La journée internationale de la femme 2024 est placée sous le thème: « Investir dans les femmes: accélérer le rythme ».

Pour M. Ketor, ce thème invite à mieux aider les femmes pour le développement de leurs activités et à être plus autonomes.

« On sait épargner mais il faut voir comment on peut le faire encore plus, ce qu’il faut faire pour avoir plus de revenus à épargner, dans quelles activités il faut investir  et comment faire l’investissement », a-t-il laissé entendre.

Les participantes ont salué l’initiative et ont fait part des difficultés qu’elles rencontrent avec certains de leurs cautions qui réclament une partie des crédits obtenus auprès des institutions de microfinance pour mener leurs activités. En réponse, les responsables de l’APFSD ont promis d’intensifier les sensibilisations dans les institutions pour que les cautions sachent que le cautionnement n’est pas sujet à un tarif.

Notons que cette conférence a été également une occasion de rappeler les mesures prises par le gouvernement pour accompagner les femmes sinistrées du marché d’Agoè-Assiyéyé.

Max D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page