ACTUALITÉSOCIETE

Le 1er Forum d’investissement de la CEDEAO ouvert par Victoire Tomégah-Dogbé

Le 1er Forum d’Investissement de la CEDEAO a démarré jeudi à Lomé. Les travaux ont été ouverts par le premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé. La rencontre sert de plateforme stratégique pour les partenaires au développement et les parties prenantes opérant dans la sous-région afin de se connecter et de promouvoir les opportunités d’investissement dans les secteurs clés des Etats membres de la CEDEAO, en mettant l’accent sur la stimulation de la prospérité partagée et l’éradication de la pauvreté dans la sous-région.

La rencontre est organisée par la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) en partenariat avec le gouvernement togolais et le gouvernement de l’Inde à travers Exim Bank India. Elle se déroule dans un élan d’effort concerté pour adresser les défis économiques et sociaux auxquels la région est confrontée et réunit plus de 400 acteurs clés du développement, de l’investissement et de la gouvernance en Afrique de l’Ouest.

La BIDC dont les engagements dépassent les 4 milliards de dollars depuis fin 2022, cherche à mobiliser les investisseurs autour des grands projets structurants de la sous-région. L’objectif est clair : combler un déficit d’investissement estimé à 12 milliards de dollars par an, vital pour soutenir le développement économique des 15 pays membres, dans un contexte de besoins accrus.

Ces discussions s’inscrivent dans une volonté de renforcer la coopération régionale et de promouvoir des solutions innovantes face aux obstacles qui entravent la croissance, comme l’a rappelé le président de la BIDC, George Agyekum Donkor.

« Le forum sert de plateforme pour que les investisseurs et les promoteurs convergent, collaborent et livrent des projets transformationnels qui inspirent la croissance économique et positionnent la région de la CEDEAO comme une destination privilégiée pour l’investissement. Investir dans les économies en développement n’est pas juste une question de générer des profits, c’est créer une croissance durable, réduire la pauvreté et bâtir un meilleur futur pour tous », a-t-il détaillé.

Pendant deux jours, le forum se concentrera sur des thématiques de l’heure, telles que la sécurité alimentaire, le développement d’infrastructures durables et l’exploitation de l’économie verte pour combattre le chômage des jeunes. Ces discussions s’inscrivent dans une volonté de renforcer la coopération régionale et de promouvoir des solutions innovantes face aux obstacles qui entravent la croissance, comme l’a rappelé le Président de la BIDC, George Agyekum Donkor.

“Le forum sert de plateforme pour que les investisseurs et les promoteurs convergent, collaborent et livrent des projets transformationnels qui inspirent la croissance économique et positionnent la région de la CEDEAO comme une destination privilégiée pour l’investissement. Investir dans les économies en développement n’est pas juste une question de générer des profits, c’est créer une croissance durable, réduire la pauvreté et bâtir un meilleur futur pour tous”, a détaillé George Agyekum Donkor.

Procédant à l’ouverture des travaux, le premier ministre a reconnu que les institutions régionales, souvent perçues par la population comme éloignées des réalités, semblent jouer un rôle limité dans la vie quotidienne des gens, du moins selon cette perception. Victoire Tomégah-Dogbé a salué la nouvelle dynamique qui se met en place avec ce premier forum, promis à être une plateforme de dialogue et d’action.

« Nous réitérons notre engagement à y contribuer fortement, en particulier en partageant notre expérience et surtout en mettant en avant l’influence forte de son excellence, M. le Président de la République. Dans un monde marqué par des tensions et diverses incertitudes, au sein d’une sous-région confrontée à des crises variées et à une montée de l’extrême violence, notre pays, le Togo, a choisi de construire des ponts plutôt que d’ériger des murs, tant sur le plan politique que financier », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page