ACTUALITÉPOLITIQUE

Relecture de la loi: Faure Gnassingbé attentif aux réactions des togolais

L’Assemblée nationale a adopté lundi dernier la loi portant révision de la Constitution togolaise. Reconnaissant que toute chose est perceptible et au regard de l’intérêt suscité au sein de la population, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a demandé vendredi à l’Assemblée nationale de procéder une relecture de la loi. La volonté manifeste d’être toujours au-dessus de la mêlée et de jouer son rôle de l’unité et la concorde nationale explique cette décision.

La demande de la relecture de la loi est une prérogative reconnue au chef de l’État. C’est ainsi que suite aux réactions des uns et des autres après le vote de la nouvelle Constitution et pour plus d’inclusivité, ce denier a voulu qu’une seconde lecture soit faite.

Ce n’est nullement sous aucune pression que le chef de l’Etat a demandé la relecture de la loi.

D’ailleurs, rien ne présage que les députés modifieront la Constitution telle que votée et rien n’est tombé à l’eau. La volonté du chef de l’État est de maintenir le dialogue, de faire preuve d’ouverture et de tenir compte des réactions du public.

La phrase « toute chose est perceptible » utilisée dans le communiqué est très stratégique et bien réfléchie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page