ACTUALITÉSOCIETE

Togo: la FETAPH s’engage à améliorer la sauvegarde des enfants handicapés

La Fédération togolaise des associations des personnes handicapées (FETAPH) a lancé mardi 19 mars à Lomé son projet intitulé « Améliorer la sauvegarde des enfants handicapés au Togo ». Il s’agit d’un projet qui lui donne des moyens et des outils pour prévenir, reconnaitre et répondre efficacement aux violences et abus faits aux enfants handicapés. Le lancement a enregistré la présence des 15 organisations partenaires et membres impliqués.

Selon la cheffe projet, Clémence Allokpenou, la FETAPH a la responsabilité de veiller à la protection des enfants et adultes vulnérables en particulier des enfants handicapés en son sein et au sein des organisations membres et partenaires.

« Dans le but de rendre véritablement opérationnelle la politique de sauvegarde des enfants et adultes vulnérables adoptée en 2022, il s’avère indispensable d’élaborer des directives et outils d’application et de former les acteurs à leur utilisation. C’est dans ce cadre qu’elle a initié ce projet », a-t-elle expliqué.

Financé à hauteur de 150 000 euros, soit 98 393 550 FCFA par la Fondation Liliane (FL), ce projet est mis en œuvre sur une période de deux ans (janvier 2024 à décembre 2025) dans les cinq régions économiques du Togo.

Plusieurs activités y sont prévues. Il s’agit notamment de l’élaboration des procédures et des outils de mise en œuvre. Entre autres, la procédure relative au recrutement et à l’orientation du personnel et des volontaires de la FETAPH ainsi qu’au niveau des organisations, les formulaires d’enquêtes pré-embauche, la procédure de promotion de conservation des documents de sauvegarde, l’outil d’évaluation des risques de sauvegarde.

Il y aura également des activités de renforcement des capacités des membres du personnel de la FETAPH sur la sauvegarde et la protection des enfants et l’utilisation des différents outils et documents, la formation des différents acteurs sur la détection des signes de maltraitance, de signalement et la gestion des cas.

De même, les intervenants des centres de prise en charge des enfants handicapés, écoles et centres d’orientation physique, les enfants handicapés et leurs parents, les leaders communautaires, les enfants du conseil consultatif et les membres des cadres de concertation verront également leurs capacités renforcées.

Procédant au lancement, la directrice de l’assistance à l’enfant en difficulté au ministère de l’action sociale a salué la pertinence du projet qui vient appui aux efforts du gouvernement.

« La maltraitance des enfants est aujourd’hui récurrente partout dans nos habitations. C’est pour cela que cette initiative que la FETAPH a prise pour améliorer la sauvegarde et la protection des enfants handicapés est salutaire. Nous remercions les responsables pour tout ce qu’ils font pour que les droits des personnes handicapés soient respectés », s’est réjouie Mme Tchetra Koubonou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page