SOCIETE

Togo: la mise en garde des autorités aux proxénètes

Le proxénétisme n’est plus accepté au Togo. Deux individus qui prévoient d’organiser une soirée partouze le 2 mars à Lomé ont été cueillis par la police. Une manière pour les autorités de dissuader les potentiels organisateurs de ces genres d’évènements qui concourent à la dépravation des mœurs.

L’annonce de cet évènement a été abondamment faite sur les réseaux sociaux et les autorités travaillaient dans les coulisses pour dénicher les organisateurs et les participants.

Les organisateurs de cette soirée avaient essayé de prendre toutes les dispositions pour éviter la traque policière en gardant le lieu de la soirée secret. Pour ce faire, ils avaient décidé de ne communiquer qu’aux participants le lieu.

Néanmoins, ils avaient eu le courage de laisser des numéros pour recevoir par T-money ou Flooz les frais de participation qui s’élevaient à 15 000 FCFA.

Lorsque la soirée s’apprête à commencer, les deux organisateurs ont reçu la visite de la police qui les a arrêtés.

Quant aux participants, ils ont eu la chance de ne pas tomber dans les mains des forces de l’ordre.

C’est le lieu de rappeler que ces genres d’évènements sont punis par le code pénal togolais et les personnes qui s’y adonnent doivent s’abstenir de les organiser aux risques de s’exposer à la rigueur de la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page