ECONOMIE

Togo: le marché moderne et la maison des jeunes et de la femme de Tsévié inaugurés

Le nouveau marché moderne et la maison des jeunes et de la femme de Tsévié ont été inaugurés jeudi. Ces deux ouvrages sont le fruit de l’engagement du gouvernement à mettre en œuvre la vision de développement local et d’amélioration continue de l’accès des communautés à des infrastructures socioéconomiques du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Ils offrent désormais aux commerçantes et commerçants, jeunes et femmes de la préfecture de Zio de meilleures conditions de vie et d’exercice des activités professionnelles.

La cérémonie d’inauguration a enregistré la présence du ministre d’Etat, ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Kodjo Adedze, du ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Myriam Dossou d’Almeida, du ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lolonyo Apedo-Anakoma, de la directrice de la KfW, Sonja Wassermann, du préfet de Zio, Etsè Kadevi, du maire de la commune de Zio 1, Messan Agognon et ses adjoints, des conseillers municipaux ainsi que des populations bénéficiaires.

Le nouveau marché moderne vient remplacer l’ancien, devenu inadapté aux besoins des commerçants et commerçantes de la ville de Tsévié et ses environs.

Situé au cœur de la ville de Tsévié, il est construit sur un espace de 10 hectares, avec une capacité de 4409 places pour les boutiques et les hangars.

C’est une infrastructure marchande bâtie selon les meilleurs standards avec l’appui de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) et du Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD/KfW) de la coopération allemande. Elle offre plusieurs avantages aux opérateurs économiques de la commune de Tsévié et contribuera sans aucun doute au renforcement de l’inclusion sociale et économique dans la zone.

Quant à la maison des jeunes et de la femme, elle s’étend sur une superficie de quatre hectares avec en son sein un bloc administratif, un espace réservé aux femmes, une médiathèque, un espace de co-working, un auditorium de 1000 places, entre autres.

« A travers ces joyaux que nous portons ce jour sur les fonts baptismaux, le gouvernement réaffirme son engagement à mettre en œuvre la vision du chef de l’Etat d’offrir de meilleures conditions de vie et d’exercice de leurs activités professionnelles, aux jeunes, aux femmes, aux commerçantes et commerçants de la préfecture de Zio. Ces deux édifices viennent s’ajouter à la liste déjà longue, des promesses tenues, du chef de l’Etat en faveur de la population de Zio aux travers des investissements », a déclaré Rose Mivedor, le ministre du commerce au nom du gouvernement.

Elle a par ailleurs invité les structures de gestion de ces ouvrages et les usagers à prendre bien soin des équipements et des installations et à en faire bon usage pour le bonheur des populations.

Pour sa part, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Dr Claudius Fischbach a indiqué que cette cérémonie permet de célébrer l’engagement de la coopération germano-togolaise à l’amélioration du commerce et de la consommation locale.

« La construction du marché s’est effectuée en partie avec les fonds de l’Allemagne à travers notre banque de développement la KfW dans le cadre du Programme d’appui à la décentralisation (PAD). Ce marché est un bel exemple de la coopération, un bel exemple de la synergie des efforts. L’Etat a investi dans la construction. La commune de Zio 1 y a également apporté ses moyens issus des dotations du Fonds d’appui aux collectivités locales (FACT) », a-t-il laissé entendre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page