ACTUALITÉSOCIETE

Togo: les promesses envers personnes âgées toujours tenues

Au Togo, plusieurs initiatives sont mises en œuvre par l’État pour accompagner les personnes âgées, souvent trop esseulées par la société dans cette étape de leur vie. Les Universités du troisième âge font partie des mécanismes qui les aident vraiment à se sentir intégrées et impliquées dans le processus de développement. La 5e édition de cet évènement a été organisée en mars dernier par l’Institut national d’assurance maladie (INAM).

Les Universités du 3e âge offrent aux personnes âgées la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences, de rester actives intellectuellement. Elles promeuvent leur bien-être, avec des programmes axés sur la santé, la prévention des maladies liées à l’âge, la nutrition, l’exercice physique, la gestion du stress et d’autres sujets essentiels pour se maintenir en forme.

La 5è édition des Universités du 3e âge s’est tenue autour du thème « tenir les promesses envers les personnes âgées ». L’INAM a ainsi déroulé l’événement tant attendu par les séniors.

Selon le programme établi, elles ont eu lieu du 1er au 12 mars dans les villes. À Lomé, l’initiative s’est tenue le 1er mars. À Kpalimé, le 4 mars et à Sokodé, le 7 mars.

À Kara, les Universités du 3e âge ont eu lieu le 9 mars à la maison des jeunes, puis le 12 mars à Dapaong.

Les personnes âgées savent qu’elles ne sont pas marginalisées. Depuis la 1ère édition en 2017, le projet permet de sensibiliser la population sur des questions qui touchent essentiellement les personnes âgées.

Cela améliore la disposition et la disponibilité des citoyens à accorder une attention très particulière aux personnes âgées qui demeurent des bibliothèques qui ne doivent pas brûler.

Avant qu’elle ne soit momentanément suspendue à cause de la Covid-19, elle mobilisait chaque année des milliers de seniors. Par exemple, la 3e édition des Universités du 3e âge en 2019 a enregistré plus de 3 000 participants.

L’INAM soigne des centaines de milliers de bénéficiaires de l’assurance maladie, dont une grande partie de retraités civils et militaires, comprenant des seniors et leurs ayants droit.

Renforcer le lien social, c’est le grand objectif du gouvernement qui a également dans son agenda la construction de 5 maisons de retraite d’ici 2025. Selon les chiffres communiqués, le nombre de personnes de plus de 60 ans a évolué de 5,3 à 5,6 % sur la période 1999-2010.

Il y a alors de quoi prévoir des stratégies pour les soutenir à travers une lutte contre l’isolement social et à favoriser le développement des liens grâce aux activités sociales. Les ainés doivent être valorisés et le Togo s’y prend très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page