EDUCATION

Togo: Un nouveau campus universitaire en construction à Kara

Au Togo, l’Université de Kara est la 2è en termes d’effectif avec près de 21 000 étudiants actuellement accueillis ainsi que 212 enseignants-chercheurs. Après 20 ans d’activité, elle souhaite désormais se doter d’infrastructures à la hauteur de ses défis actuels et de ses nouvelles aspirations. Le projet de construction de nouvelles installations pour l’accueil des étudiants dont l’effectif est en constante croissance, fait partie des priorités d’un pays tourné vers l’avenir.

En avril 2023, e chef de l’État, Faure Gnassingbé avait donné le coup d’envoi à la construction d’un nouveau campus définitif pour l’université. Les nouvelles infrastructures envisagées répondront aux normes internationales et s’inscrivent dans une vision visant à offrir un cadre optimal d’études et de recherches pour une éducation de qualité pour tous.

L’université veut accueillir 30 000 étudiants d’ici 2030. Les nouvelles installations sont donc conçues en fonction de cette projection. En effet, ce nouveau campus, situé à Pya (à 12 km de la ville de Kara), s’étendra à terme sur une superficie totale de 250 000 m2, pour une capacité d’accueil de 30 000 étudiants.

Dans une première phase, 5 bâtiments principaux seront construits sur une superficie d’environ 18 600 m2. Il s’agira de la Faculté des sciences de la santé sur un espace de 5 472 m2, de l’Institut supérieur des métiers de l’agriculture occupant 4 263 m2, de l’Institut polytechnique et de l’innovation sur 5 920 m2.

De plus, la présidence de l’université occupera une superficie de 2 101 m2 tandis que le restaurant universitaire sera construit sur 830 m2. Le nouveau projet prévoit également des cités universitaires pour 10 000 étudiants, une bibliothèque centrale, un centre hospitalier universitaire, une maison d’hôtes ainsi que des espaces verts, de loisirs et de sports.

La modernisation des installations faisait déjà partie intégrante du Plan stratégique décennal de développement 2014-2024 élaboré par l’université et qui sert jusqu’à présent de repère à ses démarches de modernisation.

L’axe 4 dudit plan, qui prévoit l’amélioration de sa capacité d’accueil et d’encadrement, a déjà donné lieu à des projets de construction de bâtiments modernes au sein de l’université.

L’institution, qui souhaite également renforcer son ancrage dans l’environnement socioéconomique, se positionne comme un acteur majeur dans la concrétisation des ambitions de la Feuille de route gouvernementale, en intégrant dans son offre de formations des filières telles que le multimédia et Internet, la sécurité informatique et la cybersécurité, la maintenance industrielle et les services, le contrôle, la qualité et la sécurité sanitaire des aliments…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page