EDUCATION

Togo: Une nouvelle allure au niveau de l’enseignement supérieur

Au Togo, l’enseignement supérieur a pris une nouvelle allure. A partir des travaux effectués par le Conseil présidentiel sur l’enseignement supérieur et la recherche au cours de ces dix dernières années, les objectifs retenus sont la construction et la réhabilitation des infrastructures académiques, administratives, socioculturelles et sportives au sein des universités publiques du pays.

Dans l’optique de l’implémentation des recommandations dudit Conseil, les deux universités publiques du pays ont réalisé de remarquables prouesses en termes de modernisation de leur curriculum de formation et de leurs infrastructures d’accueil.

Plan stratégique décennal de développement 2014-2024 pour l’université de Kara et Plan stratégique de modernisation (2015-2020) pour l’université de Lomé. Ce sont des schémas qui orientent l’action de développement des deux institutions.

Comme retombées, le plan directeur (2017-2019) qui a découlé du plan de modernisation de l’université de Lomé (coût de 29,5 milliards de francs CFA) a donné lieu entre autres à la construction de 3 nouvelles agoras, d’un amphithéâtre de 1 500 places, des routes bitumées, et d’une clôture de 3 000 mètres linéaires.

A l’université de Kara, 3 nouvelles infrastructures ont été construites en 2020 pour un coût de 900 millions de francs. L’université s’est aussi engagée en 2020 à accompagner la mise en œuvre du Programme national de développement (PND 2018-2022), devenu depuis la Feuille de route gouvernementale 2020-2025, à travers 17 projets phares dans des domaines tels que la technologie, l’énergie, l’éducation, les infrastructures, la santé, l’inclusion sociale, la digitalisation et l’agriculture durable.

L’action de l’université de Lomé est désormais portée par un Plan stratégique de développement 2021-2025, un outil qui est appelé à propulser davantage l’institution dans sa vision de modernisation. À l’université de Kara, le chef de l’État a donné le ton en 2023 à la construction de nouvelles infrastructures sur le site de l’université.

Le nouveau campus permettra à l’université de se conformer aux normes internationales des universités publiques et d’accueillir les 30 000 étudiants attendus à l’horizon 2030.

Au-delà de toutes ces ambitions, le projet clé de l’heure est celui de la construction d’une nouvelle université publique à Datcha (150 km au nord de Lomé), conformément à l’ambition de favoriser l’accès des jeunes à une instruction de qualité et de leur assurer efficacement l’intégration sociale et économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page